Marine Le Pen, comme papa mais en moins moche

26 Nov

Marine Le Pen est un mystère médiatique et politique, on se demande comment elle a, petit à petit, changé l’image du Front National dans l’opinion et rendu son parti « fréquentable ». Après près de quarante ans de règne de Jean-Marie Le Pen, l’héritière apporte un renouveau au parti à la flamme et tente de faire oublier les frasques de son père et l’idéologie qui a accompagné et accompagne toujours le FN sur des décennies.

Bien sûr Marine Le Pen a travaillé sa stratégie de reconquête de l’opinion en dépoussiérant le Front National, en rendant son discours politiquement correct et en devenant une bonne cliente des médias.

« Défrontification »

La prise du trône du patriarche par Marine Le Pen n’a pas été une opération très risquée et le choix des militants FN a été vite fait : Bruno Gollnisch le catho réac’ à la raie bien à droite et aux costumes vert kaki et la petite benjamine avec le même nom et la même voix que papa. Les frontistes ont donc choisi sans surprise le droit du sang.

Une fois Marine devenue présidente du Front National, elle a du lutter à l’intérieur de son propre parti pour instaurer son nouveau style. Les excès de Jean-Marie Le Pen doivent être oubliés, la page tournée mais les idées restent le socle du parti.

Un discours policé et humain

Marine Le Pen est aujourd’hui celle qui a humanisé le diabolique Front National. Elle se détache (un peu) des propos tenus par son père : plus question de nier l’existence des chambres à gaz ou faire des blagues frontistes sur les arabes !

Aujourd’hui, le FN défend la laïcité en stigmatisant les musulmans, veut s’attaquer aux dérives capitalistes en supprimant l’euro et veut rendre justice en instaurant la peine de mort en France.

Le programme du Front National est le même qu’auparavant : surréaliste, dangereux et inapplicable. Mais Marine Le Pen, contrairement à son père, a su se forger un capital sympathie qui relaie ses idées au second plan et en fait une favorite des médias.

Marine Le Pen, star des médias

Il ne se passe pas une semaine sans que nous ayons droit à au moins une sortie médiatique de Marine Le Pen (récidive, fin de l’euro, immigration…). Si seulement elle pouvait être aussi assidue au parlement européen que devant les caméras…

La présidente du Front National est devenue une diva de la télé qui a réussi à consolider son statut de bonne cliente.

Le fille à papa est aussi une star du web et réussi à être la candidate aux présidentielles dont on parle le plus sur internet après Nicolas Sarkozy (baromètre e-réputation).

Cette présidentielle 2012 montrera sans doute les limites du phénomène Marine Le Pen, car au delà de la popularité, c’est sa maigre crédibilité politique qui devra être jugée.

2 Réponses to “Marine Le Pen, comme papa mais en moins moche”

  1. Ras la canique !!! 20 janvier 2012 à 21 h 10 min #

    Et vous ? Comme la mitte le tas de graisse et les cinglées + les jaquettes flottantes ???

  2. leilaajig 23 janvier 2012 à 15 h 07 min #

    En tout cas, vous ne manquez pas d’arguments !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :