« Touche pas à ma pute » : le manifeste des 343 salauds

30 Oct
Photo : terrafemina.org

Photo : terrafemina.org

En plein débat autour de la proposition sur la pénalisation des clients de la prostitution, le magazine Causeur va publier la semaine prochaine une pétition signée par 343 personnalités masculines (dont Frédéric Beigbeder, Eric Zemmour, Nicolas Bedos et Ivan Rioufol) qui clament leur « droit de jouir ».
Je ne sais toujours pas quoi penser de cette pénalisation et si elle est réaliste dans les faits.

Les féministes prennent souvent l’exemple de la Suède où la prostitution est interdite et la répression sévère sur le sujet. Pour y avoir vécu un certain nombre d’années, la prostitution en Suède n’a pas disparu, elle a juste évolué et devient plus difficile à traquer (prostitution dans les restaurants chics et discothèques, dames de compagnie avec sites web hébergés en Ukraine, salons de massages asiatiques douteux dans chaque quartier, colocations de jeunes demoiselles des pays de l’Est dans des appartements de Stockholm…) et les consommateurs n’hésitent plus à voyager pour être satisfaits sexuellement. L’hypocrisie n’a pas de limite, même au pays de la transparence absolue.

Les 343 salauds se permettent une comparaison malheureuse avec le manifeste de 1971 des 343 salopes qui avait créé une réelle polémique autour de l’avortement. Ces femmes pionnières ont été courageuses, montré qu’elles ne voulaient plus être victimes de leur corps, prendre des risques pour une pratique criminelle à l’époque. Les salauds de 2013 ne sont pas aussi courageux (certains on signé le manifeste sans pour autant avouer qu’ils ont ou ont eu recours à la prostitution) mais veulent défendre leur droit au plaisir et à la volupté.

Pour autant, ils reconnaissent être contre les rapports forcés et la violence que certaines femmes subissent. Je me demande si avant le rapport sexuel ils demandent aux prostituées si elles se sentent bien, heureuses, sans dettes et fières de se mettre à genoux devant des inconnus pour quelques dizaines d’euros. Dans leur quête de plaisir, certains hommes oublient qu’ils louent un corps ou un morceau de corps, comme on loue un vélib ou un transat sur la plage. Ce n’est pas parce qu’une prostituée accepte un billet de 50 euros pour un rapport qu’elle en est pour autant satisfaite. L’argent ne peut pas tout laver. Les clients doivent au moins avoir la lucidité de reconnaître qu’ils participent au commerce du corps humain en France.

De l’autre coté, les féministes manquent de pédagogie et de nuance dans leur propos concernant la prostitution. Non, les hommes qui ont recours à la prostitution de sont pas tous des criminels. Non, tous les prostitués ne sont pas des victimes. Peut-on mettre sur le même plan une escort de luxe, une prostituée chinoise quinquagénaire de Belleville, un jeune garçon ivoirien ou une étudiante qui se prostitue occasionnellement pour payer son loyer ?

Le système prostituteur évoqué par les féministes, ou plaisir et la liberté sexuelle défendus par les clients de la prostitution ne sont que des déformations de la réalité. La question de la prostitution est bien plus complexe que cela. Il convient de ne pas être puritain en glissant vers la répression morale, mais il est primordial de protéger les êtres humains contraint de vendre leur corps à la satisfaction masculine.

Leila Ajig

Une Réponse to “« Touche pas à ma pute » : le manifeste des 343 salauds”

  1. laurencemas 6 mai 2015 à 13 h 52 min #

    à ce sujet, j’avais trouvé la « réflexion » d’une pute très intéressante ….
    « Quand un homme offre le champagne à une femme, ça ne pose pas de problème; si je préfère prendre l’argent que boire le champagne, c’est de la prostitution »…..
    Interrogeant, n’est-ce pas ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :