Tag Archives: Assemblée Nationale

Stéphane Gatignon, maire de Sevran, mon héros

12 Nov

Le maire de Sevran (Seine-Saint-Denis), Stéphane Gatignon, est en grève de la faim depuis vendredi pour réclamer une plus grande aide de l’Etat pour sa commune. (Photo : LP/DELPHINE GOLDSZTEJN)

Depuis vendredi 9 novembre, ce maire aux traits tirés pose devant les journalistes avec son écharpe tricolore.

Stéphane Gatignon, le maire de Sevran n’est pas là juste pour les photos. Il est en grève de la faim pour alerter l’opinion et les pouvoirs publics sur la situation financière de sa ville (l’une des communes les plus pauvres de France) et les disparités sociales et économiques qui existent entre les territoires.

Il y a quelques temps déjà, cet élu agitateur avait tiré la sonnette d’alarme en demandant l’intervention de l’armée dans sa commune rongée par le trafic de drogue et la violence qui en découle.
Ce maire, on l’a bien compris n’a donc pas la langue dans sa poche et vient aujourd’hui pousser son coup de gueule à deux pas de l’Assemblée Nationale.

Avec cet acte courageux, Stéphane Gatignon tape du pied et rappelle que les habitants des quartiers populaires sont depuis des décennies les laissés pour compte de la République.
Ce qui était de fait une situation acceptée, reconnue et subie en silence est portée au grand jour : la Seine-Saint-Denis est un territoire meurtri et la situation doit changer. Originaire moi-même de Seine-Saint-Denis, ce coup de gueule me touche particulièrement, il donne de l’espoir et de la force pour continuer à y croire.

A l’heure où les Français remettent en question le pouvoir des politiques et leur capacité à changer les choses, nos vies, ce maire nous prouve une fois de plus que la volonté de changement passe par l’engagement.

Je salue le courage de cet homme, sa détermination politique et j’espère que le changement, c’est bientôt.

Leila Ajig

Claude Bartolone : exprimez-vous contre le sexisme et lancez une charte contre la misogynie au parlement !

24 Juil

Je pensais que l’euphorie misogyne qui s’était déchainée contre les femmes du gouvernement était terminée et qu’elle venait de la curiosité et de l’excitation de la constitution du premier gouvernement paritaire en France. Il n’en est rien.
Devant l’extase des députés de l’UMP face à la robe de Cécile Duflot ou la délicatesse du député de l’opposition Marc le Fur qui traite Fleur Pellerin de pot de fleur, je me rends bien compte que ces hommes ont perdu tout respect pour les femmes, la parité et la République.
Il est temps que des mesures soient prises par l’Assemblée pour mettre un terme au sexisme ambiant qui frappe les femmes politiques.

Comment concevoir qu’en 2012, les parlementaires que nous avons élus et qui nous représentent dans les hautes institutions puissent se permettre d’insulter la moitié de la population de notre pays ?
Malheureusement, en France, le respect des femmes politiques doit passer par un forcing. Comme cela a été le cas pour imposer aux partis politiques la parité entre hommes et femmes.
Certains de nos chers députés, s’étonnent encore que des femmes, puissent avoir des responsabilités politiques alors qu’elles seraient tellement plus épanouies à faire des gâteaux à la carotte entre deux sessions de vaisselle…

Je propose donc aux présidents de l’Assemblée Nationale de s’exprimer publiquement  contre le sexisme en politique et de faire signer à chacun de nos députés une charte contre la misogynie claire et engageante. En cas de dérapage, le député et le parti politique qu’il représente seraient purement et simplement sanctionnés !
Puisque le respect des femmes n’est pas intégré chez certains députés machos, misogynes et sexistes prenons ces chers messieurs par la main et forçons-les à respecter les femmes !
Pour demander à Claude Bartolone, président de l’Assemblée Nationale, de mettre en place une charte contre la misogynie des députés, signez la pétition : http://chn.ge/PRtAQj

%d blogueurs aiment cette page :