Tag Archives: Fleur Pellerin

Claude Bartolone : exprimez-vous contre le sexisme et lancez une charte contre la misogynie au parlement !

24 Juil

Je pensais que l’euphorie misogyne qui s’était déchainée contre les femmes du gouvernement était terminée et qu’elle venait de la curiosité et de l’excitation de la constitution du premier gouvernement paritaire en France. Il n’en est rien.
Devant l’extase des députés de l’UMP face à la robe de Cécile Duflot ou la délicatesse du député de l’opposition Marc le Fur qui traite Fleur Pellerin de pot de fleur, je me rends bien compte que ces hommes ont perdu tout respect pour les femmes, la parité et la République.
Il est temps que des mesures soient prises par l’Assemblée pour mettre un terme au sexisme ambiant qui frappe les femmes politiques.

Comment concevoir qu’en 2012, les parlementaires que nous avons élus et qui nous représentent dans les hautes institutions puissent se permettre d’insulter la moitié de la population de notre pays ?
Malheureusement, en France, le respect des femmes politiques doit passer par un forcing. Comme cela a été le cas pour imposer aux partis politiques la parité entre hommes et femmes.
Certains de nos chers députés, s’étonnent encore que des femmes, puissent avoir des responsabilités politiques alors qu’elles seraient tellement plus épanouies à faire des gâteaux à la carotte entre deux sessions de vaisselle…

Je propose donc aux présidents de l’Assemblée Nationale de s’exprimer publiquement  contre le sexisme en politique et de faire signer à chacun de nos députés une charte contre la misogynie claire et engageante. En cas de dérapage, le député et le parti politique qu’il représente seraient purement et simplement sanctionnés !
Puisque le respect des femmes n’est pas intégré chez certains députés machos, misogynes et sexistes prenons ces chers messieurs par la main et forçons-les à respecter les femmes !
Pour demander à Claude Bartolone, président de l’Assemblée Nationale, de mettre en place une charte contre la misogynie des députés, signez la pétition : http://chn.ge/PRtAQj

Signez la pétition contre la misogynie ordinaire de Patrick Besson (Le Point) !

29 Mai

Le billet de Patrick Besson du 24 mai 2012 publié dans Le Point ne se veut pas une simple analyse de la composition du gouvernement mais une véritable tirade sexiste et misogyne.
Après s’être attaqué à l’accent d’Eva Joly, l’éditorialiste s’en prend gaiement aux femmes du gouvernement, qualifiant la parité de « partouze ».

 
Que dire de ce coup de gueule nauséabond ? Par où commencer ?

 
Tout d’abord, il est incroyable qu’une décennie après la loi sur la parité, ce thème suscite encore de l’étonnement. Malgré le coup de force légal pour rééquilibrer les discriminations entre hommes et femmes, la France reste parmi les mauvais élèves de l’UE 18.5 % de femmes à l’Assemblée Nationale.

 
Ce fait ne semble pas choquer Monsieur Besson qui s’étonne d’une parfaite parité au sein du gouvernement. Il est important de lui rappeler que le gouvernement français doit être à l’image de la France : paritaire et diversifié.

 
Mais, le sexisme ne lui suffit pas. Il se complait dans la caricature et le cliché, flirtant avec des propos humiliants à l’égard de femmes compétentes, mais qui sont d’ores et déjà cataloguées : « l’ingénue libertaire Najat Vallaud-Belkacem, la séductrice culturelle Aurélie Filippetti, l’associative hitchkcockienne Delphine Batho, la radicale chic Sylvia Pinel, le tanagra guyanais Christiane Taubira, la geisha intellectuelle Fleur Pellerin, la shéhérazade cinématographique Yamina Benguigi. Il ne manquerait pas grand-chose à Cécile Duflot pour être au niveau de ses consoeurs du gouvernement. Un nouveau couturier ? Ce n’est pas le tout de trier les ordures, il faut faire pareil avec les vêtements. Marisol Touraine préparera le retour de la retraite à 60 ans. Pas la retraite amoureuse, en tout cas. »
Patrick Besson ne manque pas de mentionner que seuls quelques hommes, qui ont leurs photos dans les journaux, sont les piliers de ce nouveau gouvernement. Selon lui, ces femmes, auraient été choisies sur casting pour faire de la figuration.

 
En 2012, certains semblent avoir oublié que les femmes ne sont pas une minorité visible sur laquelle on se défoule, mais une composante de la société, une réalité qu’il faut prendre en compte et respecter.
Si partouze il y a, elle est intellectuelle et se compose des quelques neurones qu’il reste à Patrick Besson au fin fond de son cerveau.

 
Par conséquent, je demande à toutes et tous de signer ma pétition pour demander à Franz-Olivier Giesbert, directeur de la publication du Point, de refuser la misogynie en condamnant publiquement l’article écrit par Patrick Besson.

%d blogueurs aiment cette page :