Tag Archives: tiznit

Les Berbères, les bijoux et moi

27 Août

La première étape de mon périple vers le grand Sud marocain commence à Tiznit. Petite, lorsque j’y allais avec mes parents, j’avais l’impression d’entrer dans un petit village berbère, aujourd’hui le petit village a laissé la place à une ville moyenne avec ronds points et bus à tous les coins de rue.

Tiznit, c’est un peu comme la Place Vendôme des berbères (mais un million de fois moins cher) : l’endroit où les femmes berbères achètent leurs bijoux et ornements en argent depuis des générations, et pour continuer la tradition, je m’en vais faire du shopping !

Avant, je m’arrête pour un petit goûter typiquement marocain : crêpe au miel (msemen) et thé à menthe.

Crêpe marocaine

Crêpe marocaine

Thé à la menthe

Mon caprice : le thé à la menthe

Fantasia

Fantasia : tradition berbère où les cavaliers montrent leurs forces et leurs beaux chevaux à la foule

Arrivée sur la place Méchaouar de Tiznit qui abrite les galeries et bijoutiers,  je me retrouve en plein festival de la ville qui met à l’honneur la culture berbère (artisanat, chants et danses, fantasia…).

20120827-182753.jpg

Orchestre traditionnel berbère

20120827-182808.jpg

Bijouterie berbère

Après avoir traversé la place animée et pleine de monde, je m’engouffre dans la galerie des bijoutiers. Tiznit est réputée pour ces bijoux en argent et leur style « Ethnic Chic » pour parler bobo.

20120827-182820.jpg

J’ai hésité alors j’ai pris le plus gros bracelet ;-P

Leila Ajig

Maroc : la route des Atlas en images

25 Août

Arrivée à Casablanca le soir, je suis envahie par cet air de la mer si familier mais qui me prend toujours par surprise.
Je n’ouvre même pas mes bagages et décide de quitter la ville blanche pour un petit retour aux sources en pays berbère.

Qu’à cela ne tienne, je prends la route direction Agadir avec un petit crochet par Tiznit.

Cette route me rappelle de vieux souvenirs d’étés à sillonner les Atlas. Elle est à couper le souffle et les montagnes marocaines se jouent de nous : on passe du jaune, au rouge feu, en passant par l’ocre sans s’en rendre compte.

Les champs d’oliviers du début du périple laissent place aux nobles arganiers qui se font de plus en plus nombreux dans la région de Souss, berceau de mes aïeux.

20120825-232720.jpg

20120825-232752.jpg

20120825-232803.jpg

20120825-232815.jpg

%d blogueurs aiment cette page :